Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2004

Sirènes

Deux heures du mat, le son des oruchas a baissé progressivement, les gens sont partis après avoir fini leur dernier verre, le bar a fermé ses portes et c'est à regret que nous avons pris le chemin du retour. Dans l'ascenseur, ma femme s'est rapprochée imperceptiblement, j'ai fait de même. Nous nous sommes pris au jeu, nos mains nous ont échappé, notre souffle s'est accéléré, l'air s'est fait manquant, le désir irrépressible, une nouvelle année, un amour renouvelé.
Nos lèvres sont liées les unes aux autres, nos langues jouent une symphonie de murmure, ma main glisse sur les grains de sa peau, ses doigts se perdent dans ma chevelure, je glisse la clef dans la serrure... chut... ne faisons pas de bruit, notre boutchou doit dormir, Clémence la nounou aussi... nous franchissons le seuil... elle pousse la porte de son dos... chut... se retrouve face à moi... je me fais encore plus présent... lui attrape les mains... destination plus haut... là au dessus... tu t…