Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2014

Vers la chambre close

Javier avait atterri ici comme il aurait pu échouer dans n’importe quelle ville. Sans raison apparente. Pas de travail fixe. Pas d’attaches. Pas d’espoir. Il venait d’un petit pays, une terre sèche, désolée, sans travail. Pas d’eau, pas de rêves, qu’un horizon vide. Il n’avait pas voulu de cette vie là. Il avait choisi la grande ciudad. Plus de chances. Aucun espoir en fin de compte. Des petits boulots de mierda. Nettoyer les cars des touristes européens sans jamais les voir. Vendre du pollo con arroz au petit jour pour les aficionados des fins de nuit. Passer le plus clair des nuits à jouer au réceptionniste d’un hôtel de passe pour gringo désargenté. Toucher sa petite commission au passage. Nature parfois. Ramasser des coups, ceux des macs, ceux des gangs, ceux des flics. Pas de quoi se payer une piaule. Profiter du jour pour voler des heures de sommeil, dormir dans les mêmes pieux défaits de tous ces crasseux qui se vautraient la nuit avec ces femmes paumées et condamnées. Part du …