Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2015

La putain de Dieu

Mon ventre grouille, fourmille comme une vie démente.
Une vie à profusion, rampant sous l’humus d’une jungle luxuriante,
étouffante,
prenant toutes les formes,
balbutiant,
tombant,
se relevant,
heurtant mes lèvres,
mes seins,
mon cul,
ma chatte,
ma peau.
S’infiltrant dans mes veines, comme un poison alternant vie ou mort, ressuscitant sans cesse mes pensées mortelles pour les maintenir en tension.
Toujours.
Sur la corde raide,
sur le fil,
sur le tranchant,
enfonçant son dard,
plantant ses crocs aux profondeurs de mes entrailles. Faisant germer de mes viscères des désirs puants de souffre et de stupre absolu, des plaisirs malsains recherchant l’absolution de votre main,
de sa main enfoncée en mon puits,
de sa main appliquée sur ma nuque,
de sa main étouffant ma gorge, de sa main écartant mes lèvres pour me donner
l’air,
le baiser,
l’espoir,
la respiration imminente,
celle de la vie débordante.
Mes reins se cambrent, appels incessants de membres démentiels, diables membrés exhaussant …