Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2010

Puta's fever

Le pêle mêle du sans queue ni tête #3

Version Anis :
Si sensuelle Pas vegétarienne, je n'aime pas les baisers qui piquent parce que j'ai la peau délicate et après je suis toute rouge...
Douée, dans certains domaines je pourrais être aussi versatile, comme on le dit : souvent femme varie.
Idiote, j'aime la faire, pour brouiller les pistes.
Rien de plus grisant que de voir venir le predateur, en feignant l'innocence...
On le sent, on le jauge et on lui laisse l'avantage, histoire de jouer un peu...
Je ne sais pas si c'est cette belle Callipyge qui m'inspire ainsi, mais vous savez cher Maître combien la rondeur a ma préférence.
De plus ce corset...soupir
Vos baragouinages inspirent, vous voyez!

Le pêle même du sans queue ni tête #2

Version Cassandre :
La demoiselle était arrivée par le long chemin poussiéreux qui mène à la ferme. Il avait dû la prendre pour une autre, bizarre quand même ce beau grand gars qui l'avait accueillie par un baiser profond ! En général, on la voyait arriver la ride au front, envoyée par le Ministère des Finances, en collaboration avec les services de Gestion du Territoire...
Yiipikaïïï.
A mon avis...c'est sa façon de me dire bonjour. Pas mal. J'aime les baisers qui piquent.
Mais vous avez beau être un vacher super sexy, je ne fonderai devant ce regard si bleu, ce corps si.......et lâchez cette corde quand je vous parle!
Donc, je disais :
"Taxe forfaitaire sur la cession à titre onéreux des terrains nus."
Je suis désolée, mais je me dois de faire appliquer la loi...le fait d'être grand, bronzé, appétissant, n'y changera rien. Et, non, je ne vais pas vous aider pour ranger cette corde. Bon, si vous insistez, mais vous n'y couperez pas, "Taxe forfaitaire…

Le pêle mêle du sans queue ni tête #1

Yiipikaïïï. J'aime les baisers qui piquent. Taxe forfaitaire sur la cession à titre onéreux des terrains nus. Vous voyez bien que je ne suis pas douée. J'aime beaucoup l'agneau mais j'ai bien peur de ne pas être végétarienne. Adopter une charte de gouvernance pour favoriser les dynamiques partenariales. Je confirme, sérieuse et bien idiote votre phrase. Thymieversatile. Vous voyez, je vous dis tout !

Là, vous devez vous demander ce que je suis en train de baragouiner tout seule dans mon coin. Et vous avez raison. Ça n'a nie queue ni tête mais c'est un condensé à peu près synthétique de la journée présente.

Parviendrez vous à en faire une petite histoire aussi sexy que l'image ci-dessous ? Des volontaires ? Ou dois-je vous désigner ?

Oui, je sais, vous vous dites que ce blog, ça devient vraiment du n'importe quoi. C'est pas faux.


Photo : Christian Peter - Clin d'oeil au dernier post de Miss Anis.

Amours froissés

Une amie m'a récemment confié ses mots, ces mots dont elle ne savait que faire, ces mots qu'elle aurait voulu sans doute crier, écrire ailleurs, pleurer ailleurs, ces mots qu'elle ne voulait pas garder que pour elle, alors en écho au précédent post,  et en encore avec elle, voici d'autres traces d'amour.
Assise sur les marches d'une année qui se finie
Comme désabusée d'un presque passé qui se ralenti...
Au fur et à mesure d'un temps qui s'assombrit
la cloche, à l'instant retenti... Minutes tendrement vécues
Moments si peu de faits...
Semaines déchues
Mots imparfaits... Découvertes merveilleuses
au sein de semaines précieuses...
Images d'un Soleil brillant,
pour yeux larmoyants... Empreintes fragiles
qui ne s'effaceront que si peu
Tendresses d'île...
Instants précieux... Posée sur les escaliers de mes larmes mouillées
Presque à hurler d'avoir échoué
défaite de ne pas avoir su donner
Triste de ne pas avoir su expliquer
Déçue de ne pas être comprise...
p…

L'amour

Souvenirs

J'ai des souvenirs de villes comme on a des souvenirs d'amours
...
J'ai des souvenirs d'amours qui même sans ville resteront inscrits toujours

Québec, Couvin, Valence, San Cristobal de las Casas, Strasbourg, Rennes, Montpellier, Barcelona, Brest, Arles, Paris, Saint Raphaël, Nancy, Malo les Bains, Angers, Lyon, Grenoble, Sevilla, Bangkok, Charleville, Tours, Roubaix, Toulouse, Chambéry, Clermont-Ferrand
...

Villes

Ville Masque :
Les yeux des fontaines
Lèvres des rideaux
Sourires des vitres
Les tempes des murs
Lucarnes aux vents
Je coulerai pour vous, me fondrait dans vos lèvres, nous ferons vivre ces murs, le soleil caressant nos peaux, au dedans les grands vents.
Ville d'amour :
Entre les deux cuisses
Des rives du fleuve
Le jardin de l'île
Où le vert-galant
Cabre son cheval
Entre mes deux cuisses ce diable satiné, se frayant dans vos fleuves, s'échouant sur la rive, toute proche du jardin de ville, le grand cèdre vert et l'alcôve des troën, au dehors des amoureux sur des bancs publics, au dedans, deux amants sur la brèche.
Ville lune :
Cratère des stades
La mer des tempêtes
Vagues pétrifiées
Sur les ronflements
Dehors un temps calme, bleu du ciel, douceur du soleil et narcisses printanières, dehors une éclipse de temps laissant place à la tempête pour faire naître un océan et déclencher l'écume de vagues violentes et déroutantes.
Ville œuf :
Un embryon de ville
S'organise déjà
Pour briser …